Envoyer à un ami Imprimer

Campagne de lancement

Cliquez sur l'image pour aller sur le blog !

Une campagne de 20 jours environ, et la disponibilité de deux tables de lancement, garantissent l'accès à l'espace avec huit à dix lancements potentiels Ariane 5 par an.

Les éléments du lanceur arrivent par voie de mer et les charges utiles par avion.

Pour des raisons de sécurité, cette surface géographique de plus de 2000 ha (21 km2) est répartie en deux zones distinctes : la zone de préparation (intégration et préparation du lanceur) et la zone propulseur (lancement).

L'ELA 3 limite la vulnérabilité des moyens sol.

La zone de lancement n'est utilisée que pour les remplissages et la chronologie finale, ce qui permet une zone dépouillée et réduit les conséquences d'un accident sur l'aire de lancement.



Pour en savoir plus http://www.csgpreparationlancement.com/

Intégration de l'EPC

• Le bâtiment S5 est destiné à la préparation des satellites, le S5 répond aux spécifications des nouvelles générations de satellites et permet de préparer les charges utiles destinées à être lancées sur Ariane avec une plus grande flexibilité.

• Le bâtiment intégration lanceur (BIL) est un bâtiment de 58 m de haut où débute la campagne Ariane 5, avec la mise en place d'une plate-forme comprenant la table de lancement munie de la partie basse du mât ombilical. L'accès au lanceur se fait sur trois niveaux équipés de plate-formes.

• Partie basse : hall de déstockage.

• Partie haute: hall d'érection et dock d'intégration.

Dans ce bâtiment, différents éléments du lanceur sont érigés, assemblés et raccordés au mât :

1. l'étage principal cryotechnique (EPC),
2. l'étage à propergol stockable (EPS),
3. les deux étages d'accélération à poudre (EAP), en provenance du bâtiment d'intégration propulseur (BIP), qui sont mis en place de chaque côté de l'étage principal,
4. la case à équipements.



Ariane 5 sur sa zone de lancement

Au bout de 8 jours, à H0-8 heures, le lanceur est transféré en zone de lancement (ZL3) grâce à une double voie ferrée de 2,8 km. Le lanceur Ariane 5 est assemblé et intégré dès le début de la campagne sur une table de lancement.

Cette table de lancement d'une masse à vide de 870 tonnes est équipée d'un mât ombilical de 58 m composé de deux parties qui abritent toutes les installations nécessaires à l'alimentation (fluide et électrique) et au contrôle lanceur.

La table de lancement permet :

• le support et le maintien du lanceur pendant toute la durée de sa préparation
• la protection des équipements d'interface entre le sol et le lanceur (ergols, fluides, contrôle commande servitudes)
• le transfert du lanceur depuis les différents bâtiments de la zone de préparation Ariane 5 jusqu'à la zone de lancement (ZL3). A ce moment, l'ensemble table/lanceur pèse plus de 1600 tonnes et roule à 4 km/h. La plate-forme est tractée par un camion alimenté par un groupe de servitude table (GST) qui assure la fourniture de l'énergie et le maintien des ventilations et de la climatisation durant les phases de transfert.

Le mât de la table est équipé d'un système d'amortissement du vent (SAV) qui absorbe l'énergie générée par le vent sur le lanceur pendant les transferts.


Seconde table de Lancement Ariane 5

Dans le cadre des nouvelles installations de l'étage supérieur cryotechnique (ESC), une seconde table totalement équipée est aujourd'hui opérationnelle. La zone de lancement Ariane 5 (ZL3).
C'est dans cette zone que se déroule, pendant 6 heures (H0-6 h), la phase finale de la chronologie et le lancement d'Ariane 5, contrôlés à distance depuis le centre de lancement n°3 (CDL3).

De conception simple et entièrement nouvelle, cette zone comporte un minimum d'installations fixes (absence de portique mobile de servitude, tour ombilicale entièrement intégrée à la table de lancement) afin d'être la moins vulnérable possible en cas d'accident : un massif au centre duquel vient s'ancrer la table de lancement, positionnée contre le bâtiment contenant les moyens de mesure, les interfaces fluides et électriques, connectés à la table.

  • Une tour métallique jouant le rôle de paravent,
  • 3 déflecteurs de jet (carneaux) séparés et ouverts pour canaliser les gaz et les flammes au moment de l'allumage (un pour le jet du moteur vulcain et un pour chaque étage d'accélération à poudre). Un mur d'eau est déclenché à l'intérieur de ces carneaux pour atténuer les vibrations sonores au moment du décollage,
  • Un château d'eau de 90 m de haut avec une réserve de 1500 m3, capable de déverser 30 m3 d'eau par seconde au moment du décollage. Ce déluge est aussi destiné à arroser la table de lancement pour la protéger du choc thermique et à refroidir les carneaux,
  • 4 mâts parafoudre qui protègent le lanceur et les installations,
  • Une piscine de brûlage d'hydrogène gazeux,
  • Les installations de raccordement des stockages mobiles oxygène et hydrogène gazeux,
  • Les installations de raccordement des stockages mobiles oxygène et hydrogène liquide.



Remplissage de la charge utile

Opérations se déroulant en zone de lancement

• Remplissage de l'étage principal cryotechnique (EPC) en hydrogène et en oxygène liquides.Le remplissage des étages supérieurs cryotechniques est effectué par la tour Cazes.
• Pressurisations, conditionnements et derniers contrôles de l'étage principal cryotechnique (EPC).
• Mise à feu et décollage.
• Le centre de lancement n°3 (CDL3)

Toute la campagne Ariane 5 est gérée à partir de cette zone. Ce bâtiment permet la gestion, la planification et le contrôle de toutes les opérations déroulées sur l'ensemble de lancement n°3.

Composition :

• Une partie avant qui abrite les équipes campagnes et les industriels d'Ariane 5, divers bureaux et salles.
• Une partie arrière blindée de 2700 m2 qui comprend deux salles de contrôle autonomes (permettant de suivre simultanément deux campagnes Ariane 5), une salle de contrôle commandes dédiées aux servitudes, et trois locaux charges utiles (satellites).
• Une interface entre la table et le sol, compatible avec les sites BIL, BAF et ZL3, permet d'assurer la liaison entre le lanceur et la salle de contrôle, depuis le début de la campagne jusqu'au lancement.