Envoyer à un ami Imprimer

Le centre technique

Vue d’ensemble du CT

Vue d’ensemble du CT

Le Centre Technique regroupe tous les services centraux du Centre Spatial, organisés en 4 zones.

La zone administrative regroupe dans plus de 10 bâtiments la direction du CNES-CSG et les deux sous-directions qui lui sont rattachées : la sous-direction des opérations et la sous-direction de la sauvegarde, de la protection et de l’environnement.

La zone logistique regroupe les services qui viennent en support des autres services et permettent leur bon fonctionnement : atelier électromécanique, garage, pompiers, abri hélico, station service, magasin général, postes de secours électrique.

La zone de préparation des satellites qui sert à l’accueil et la préparation des charges utiles qui seront installés à bord des lanceurs Soyouz, Vega ou Ariane 5.

La zone opérationnelle abrite tous les moyens techniques qui vont directement contribuer à la réalisation des activités de lancement : la sauvegarde sol, la sauvegarde vol (Jupiter 1), le PC de sécurité et de crise, les télécommunications et le centre de contrôle Jupiter 2.

Le Centre Technique accueille aussi le PC du détachement de la brigade des sapeurs pompiers de Paris. Cet organisme militaire de réputation mondiale dans le domaine de la sécurité a été choisi pour son expérience dans la prévention et la maîtrise des risques industriels et en particulier des accidents dus aux ergols.
L’unité spécialisée de Kourou, installée depuis 1969, comprend aujourd’hui 90 hommes. Ils interviennent en tant qu’experts dans la conception de nouvelles installations, formation à la sécurité incendie, support aux opérations de manipulations d’ergols, premiers secours médicaux ; enfin ils participent aux exercices réguliers de simulation d’accidents.
Pour assurer la sécurité extérieure du Centre Spatial Guyanais, l’Etat français a également recours aux forces armées : Armée de Terre (3e REI), de l’Air, la Marine et la Gendarmerie.

La Sous-Direction des Opérations et le bureau de coordination des opérations ont pour mission la coordination et la préparation des campagnes base et satellites, ainsi que la coordination des activités du CSG (maintenance, travaux neufs...).

La nécessité de préserver la priorité des campagnes en cours, et d'agencer les autres priorités opérationnelles, se traduit par la délégation de l'autorité de conduite des opérations du Directeur du CSG à un Directeur d'Opérations. Un service de planification et de coordination est alors mis à sa disposition afin de lui permettre d'assurer les missions suivantes de recueil et saisie des informations relatives aux opérations et aux activités prévues sur la base, ou en interface, la planification des opérations, la coordination en temps réel des opérations en cours.

Visite virtuelle du Centre Technique, Vue de la Tour Vénus : http://static.zooomez.fr/medias/csg/venus/



Protection des personnes et des biens

Le Centre Spatial Guyanais doit assurer la protection des personnes, des biens et de l'environnement contre les dommages et les nuisances que peuvent occasionner les lancements de véhicules spatiaux. Cette responsabilité s'applique aux nuisances susceptibles d'agresser les espaces terrestres, maritimes et aériens durant la partie de la mission s'étendant du décollage à l'injection en orbite et intégrant les phases de retombées d'étages ou de propulseurs d'appoint.

Le jour J, les techniciens doivent déterminer la trajectoire du lanceur afin de minimiser les risques. Des calculs de trajectoire sont ainsi faits pour chaque seconde de vol et la Division Sauvegarde se doit d'intervenir lorsque le lanceur s'écarte dangereusement de son couloir de vol.

La Sous-Direction chargée de la Protection, de la sauvegarde et de l'environnement a trois missions essentielles :
- Assurer, dans le respect des textes législatifs et réglementaires en vigueur, la sûreté et la protection des personnes et des biens sur l'ensemble du Centre Spatial Guyanais.
- Assurer, au sein du Centre Spatial Guyanais, la sauvegarde des personnes et des biens et de l'environnement.
- Assurer, sur l'ensemble du Centre Spatial Guyanais, avec le support d'un détachement de la brigade des Sapeurs Pompiers de Paris, la protection incendie (prévention et intervention) des installations ainsi que le secours et l'assistance aux personnes.

Sécurité de la base

C'est le Bureau de coordination sauvegarde qui coordonne les activités dangereuses afin de diminuer les possibilités d'accidents. En cas de problème, il peut déclencher une alarme ou une cellule de crise.

La sécurité de la base spatiale commence au bâtiment d'accueil qui assure la délivrance de badges, permettant l'accès aux différentes parties du site. Les installations de la base sont implantées dans des zone protégées par un dispositif complexe de surveillance et par le personnel de la Sûreté Protection. Les badges sont personnalisés et sélectifs par zone et par catégorie de personnel. Ils sont délivrés après accord de l'entité industrielle responsable de la zone. A l'intérieur de ces zones, certains bâtiments et certaines pièces sont placés sous contrôle d'accès électronique.

Des moyens de communication

Le Centre Spatial Guyanais dispose de moyens de télécommunications internes et externes modernes qui permettent d'assurer des services de communications vocales (téléphones, radiotéléphones, recherche d'individus, radio convois), de communications de groupes à distance (réunions téléphoniques, visioconférences, multiplex...), de communications de données, et de communication de l'écrit.

Outre les réseaux classiques de communications vocales et les possibilités de communication de groupes à distance, les besoins de communication internes du CSG, liés aux lancements Ariane, aux besoins des clients satellites et au fonctionnement du CSG, ont nécessité la mise en place de différents supports de transmissions spécifiques, organisés en réseaux indépendants, complémentaires et interconnectables.

En matière de communication externe, toutes les liaisons du CSG sont acheminées en Guyane et hors du département par France Télécom. Les liaisons sécurisées utilisent les satellites Télécom 2 (A et B) ou Intelsat à partir des stations terriennes de Kourou et Cayenne. Le réseau TETA est un réseau de communications avec les stations Ariane de Galliot, Natal, Ascension et Libreville qui permet la transmission en temps réel et différé de la totalité des données de télémesures reçues du lanceur Ariane vers les centres de traitement de la télémesure de Kourou et Toulouse. Le réseau numérique inter-centres (RNIC) permet au CSG d'être connecté de manière permanente au Centre Technique du CNES Toulouse.