Envoyer à un ami Imprimer

L'ensemble de lancement Soyouz

L'Ensemble de lancement Soyouz (ELS)

 

Calqué sur le pas de tir "Gagarine start" du cosmodrome de Baïkonour, l'Ensemble de lancement Soyouz (ELS) se situe sur la commune de Sinnamary, à 27km de Kourou, et à environ 13 km des installations Ariane.

 

Ce "mini Baïkonour" distingue trois secteurs :

  • Une zone arrière de préparation non loin du centre de lancement,
  • Un bâtiment d'assemblage (MIK) central
  • Et une Zone de lancement, le tout agrémenté de divers stockages.


La grande innovation vient du portique mobile fermé qui se substitue aux passerelles à ciel ouvert de Russie, étroites et non conformes à la législation européenne. Ainsi, il protège le lanceur dont il assure l'assemblage final à la verticale tout en facilitant le travail des opérateurs.



Soyouz au Centre Spatial Guyanais

Le lanceur Soyouz cumule le plus grand nombre de lancements au monde. Il a mis en orbite le premier satellite (Spoutnik en 1957) et le premier homme dans l’espace (Youri Gagarine en 1961). Il compte à son actif plus de 1700 lancements.
La position géographique idéale du Port Spatial de l’Europe fournit à Soyouz la possibilité d’accéder au marché commercial des satellites de télécommunication et d’augmenter considérablement ses performances en GTO (passant ainsi de 1.7 tonnes à Baïkonour à 2.8 tonnes au CSG !)

Trois objectifs majeurs

Construire une base de lancement en Guyane pour le lanceur russe Soyouz visait trois objectifs majeurs :
- Compléter les services de lancement du lanceur lourd Ariane 5 et léger Vega aux satellites de masse moyenne (3 tonnes en GTO),
- Ouvrir la voie à une coopération plus large entre l'Europe et la Fédération de Russie dans le domaine des lanceurs futurs,
- Ouvrir la possibilité de réaliser des vols habités depuis le CSG.

Le choix de Sinnamary

Le site de lancement a été choisi pour sa position Nord-Ouest du Port spatial européen. Cette zone de 120 hectares est sur le territoire administratif de la ville de Sinnamary. Le site de lancement est localisé sur un socle granitique, à 18 km de la ville de Sinnamary.

L’emplacement a été retenu notamment pour :

  1. Optimiser les coûts de construction béton et de réalisation du chenal d'évacuation des gaz de combustion (carneau), la base granitique étant proche de la surface,
  2. Diminuer les contraintes provenant des autres opérations qui peuvent se dérouler sur Ariane 5 et Vega, en raison de l’éloignement suffisant des autres sites de lancement,
  3. Disposer des réserves foncières nécessaires à des vols habités.

 
Le projet Soyouz en quelques dates :

  • Juin 2002 : décision du conseil de l'ESA d'ouvrir le CSG au lanceur russe Soyouz
  • Septembre 2002 à juillet 2003 : étude préliminaire de conception pré financée par la France conjointement par le CNES, Arianespace et Starsem, l'Agence Spatiale Fédérale Russe et les sociétés russes Ts SKB Progress, KBOM et NPO-Lavotchkine.
  • Novembre 2003 : signature d’un accord intergouvernemental, confirmant la volonté de la France et la Fédération de Russie de permettre des lancements commerciaux de Soyouz depuis la Guyane.
  • Février 2004 : conseil de l'ESA à l’issue duquel six Membres de l'ESA (Belgique, France, Allemagne, Italie, Espagne et Suisse) participent à ce programme basé sur un financement conjoint avec l'Union Européenne.
  • Décembre 2004 : Conseil de l'ESA et finalisation du financement et décision du démarrage effectif du programme.
  • Février 2007 : Début du chantier de Soyouz en Guyane
    Octobre 2011 : 1er lancement Soyouz depuis le Centre spatial guyanais

 

Visite virtuelle du Centre de Lancement Soyouz : http://static.zooomez.fr/medias/csg

Visite virtuelle de la Zone de Lancement Soyouz : http://static.zooomez.fr/medias/csg/zls/