Envoyer à un ami Imprimer

Dans le monde

Lire le dossier spécial satellites

 Les satellites lancés en orbite autour de la Terre permettent d'observer la planète, ses climats, ses océans, mais également l'univers qui l'entoure. Terre, atmosphère, populations humaines, végétales, animales, tous les paramètres du globe sont scrutés, évalués, mesurés.

Anticiper les changements climatiques, prévoir les catastrophes naturelles, gérer sensément les ressources planétaires, autant de grands défis de l'humanité en ce 21ème siècle. Ils se révèlent indispensables pour élaborer un développement économique et social compatible d'un développement durable de notre planète et sont présents dans notre quotidien à tous. 

Missions et orbites

La GEO (geostationary earth orbit) accueille les satellites de télécommunication, télévision et météo. Leur vitesse de rotation sur orbite se synchronise à celle de la terre à 36 000km pour couvrir une zone bien précise.

A 20 000 km environ, la MEO (middle earth orbit) reçoit les constellations de satellites de navigation et localisation.

Tous les satellites de reconnaissance sont placés sur une orbite basse, pour une meilleure image, et à forte inclinaison pour survoler un maximum de régions du globe.



Eutelsat

Télécommunications
La Lune a été le premier satellite de télécommunications. En 1951, l'armée américaine l'a utilisée pour faire rebondir les signaux, ainsi qu'en 1955, quand une tempête solaire a interrompu les liaisons satellites. Deux des premiers satellites artificiels de télécommunication étaient de gros ballons brillants qui reflétaient les signaux radio. Il s'agissait d'Echo 1 & 2.



Meteosat

Observation de la Terre
L'une des applications les plus prisées. Les informations collectées desservent trois niveaux : global, régional, local. Les stars européennes de l'observation sont Spot, Pleiades et, précédemment, Envisat. Celles de la météorologie prennent les noms de Meteosat et MetOp, et s'intègrent dans une surveillance météorologique mondiale. Sur GEO, Meteosat a une vue d'ensemble fixe sur l'Europe, tandis que sur une orbite polaire, MetOp est beaucoup plus près de la surface, offrant des images très détaillées de toute la Terre.



Galileo

Navigation et géo localisation
Destiné à localiser « quelque chose », l'objectif premier du système de navigation était militaire. Cela consiste en un récepteur qui calcule sa position à partir des signaux transmis par au moins quatre satellites. Les systèmes les plus connus sont le GPS américain, le Glonass russe, le Galileo européen et le Beidou chinois. S'ils sont concurrents, ils sont également compatibles et complémentaires.



Helios

Satellites espions
Sur un théâtre d'opérations, le trio "reconnaissance-écoute-surveillance" est une pièce maîtresse qui fournit toutes les informations sur l'état des forces adverses. Car un renseignement n'est efficace que s'il cumule plusieurs données : il faut pouvoir écouter son adversaire, le localiser, le voir et suivre ses mouvements. Les satellites de reconnaissance comptent parmi les plus performants : chaque pixel sur une photo peut représenter jusqu'à 15 cm dans la réalité. L'initiateur KH (Key Hole – Trou de serrure) aux Etats-Unis, les Yantar en Russie, les FSW en Chine, les Helios en Europe, sont autant de programmes de surveillance hautement performants.



Hubble

Exploration de l'Univers
Explorer notre Univers nous permet de mieux comprendre comment il fonctionne : big-bang ou pas big-bang, formation des étoiles, antimatière.... De grands noms comme Hubble, Herschel & Planck nous renvoient d'extraordinaires images du cosmos. Les sondes apportent également leur contribution : Rosetta partie à la rencontre d'une comète, Cassini qui orbite autour de Saturne,…