Envoyer à un ami Imprimer

Economie du spatial

Le Centre spatial Guyanais emploie aujourd’hui près de 1685 salariés qui assurent l’exploitation et le maintien en conditions opérationnelles de la base spatiale, auxquelles il faut ajouter les salariés qui peuvent être employés provisoirement sur les chantiers de développement et de renouvellement des installations (jusqu’à 600 salariés supplémentaires en 2008 sur les chantiers des ensembles de lancement Soyouz et Vega) ainsi que de l’ordre de 100 à 200 en mission de courte durée pour chaque campagne de lancement).

Selon l’INSEE, il faut multiplier le nombre d’emplois directs par un facteur 5 pour estimer le nombre d’emplois induits dans l’économie guyanaise. Au total, tous effets directs et indirects considérés, on peut estimer à environ 9000 le nombre d’emplois générés par l’activité spatiale en Guyane, soit 15% de la population guyanaise active occupée.

En dehors des emplois directs et induits contribuant à sa mission principale liée aux activités spatiales et à la coordination des opérations du Centre spatial guyanais, le CNES soutient et accompagne en accord avec ses tutelles les actions de développement économique de la Guyane.

Cela se traduit également par de la création d'emplois générés par les aides de la Mission Guyane du CNES aux porteurs de projets (+1500 emplois créés durant le Contrat de Plan Etat Région 2007 à 2013).

Cette structure qui est rattachée directement au CNES est chargée de proposer et d'accompagner des projets et actions devant contribuer au développement économique de la Guyane à partir des axes stratégiques et politiques retenus par l'Etat et la région Guyane dans le cadre contrat de Plan ainsi que par les collectivités locales (communes, communauté de communes).

L’activité spatiale en Guyane en chiffres

15% de la population active (9000 emplois directs et indirects) ,

35% : pourcentage de la contribution financière à l’octroi de mer généré par l’activité spatiale en Guyane,

15% du PIB de Guyane est réalisé par l’activité spatiale, 15% du montant global de la taxe professionnelle perçue en Guyane est versée par les entreprise de la base spatiale 31% des salariés du CSG sont des ingénieurs et cadres et 55% sont des techniciens supérieurs. L’emploi y est largement local puisque près de 74% de salariés relèvent de ce statut, les autres se trouvant en situation de mobilité en Guyane pour une période de 3 à 6 ans.

Enfin, une cinquantaine de sociétés et organismes français et européens constituent les différents employeurs de la base.



Le territoire de la base spatiale

Le littoral de Kourou