Envoyer à un ami Imprimer

Impact du spatial en Guyane

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Guyane, plus de 4600 emplois sont liés à l’activité spatiale, soit presque un emploi sur 10 :

 

  • 800 emplois directs (CNES, Arianespace, forces de sécurité)
  •  2500 emplois indirects (sous-traitance du CNES, d’Arianespace et des forces de sécurité)
  •  1320 emplois induits (entreprises dont le chiffre d’affaire est lié au spatial)

 

Sur site, ce sont près de 1700 salariés qui assurent l’exploitation et le maintien en conditions opérationnelles de la base spatiale. À ce chiffre il convient de rajouter les salariés employés provisoirement sur les chantiers de développement et de renouvellement des installations, ainsi que 100 à 200 en mission de courte durée pour chaque campagne de lancement.

Au-delà des emplois générés, la présence du CSG a un impact sur la création de richesses en Guyane : le spatial représente environ 15 % du PIB du territoire. En 2014*, la filière spatiale a généré 58 millions d’euros de recettes fiscales, soit 22% de l‘octroi de mer total, et 19% des impôts de production. L’activité spatiale représente également 80 % des exportations de Guyane.

En parallèle de son impact sur l’économie, le CSG accompagne le développement de la Guyane. Cet engagement se traduit par des subventions auprès des partenaire publics, mais aussi par des actions en faveur de l’éducation ou une aide à l’expertise dans les domaines de compétences de la base spatiale.

*Source : rapport Insee, novembre 2017